La « Tiny house » est un concept importé des USA au début des années 2000, qui prône un mode de vie basé sur la sobriété et le nomadisme.

Nos Casitas reprennent des caractéristiques des tiny-houses, notamment l’aspect minimaliste et mobile, et peuvent être utilisées comme des « mini-maisons » également.

N’étant pas tractables sur la route, les Casitas sont moins limitées au niveau des dimensions et sont largement personnalisables en fonction des besoins de clients : mini-maison, studio de jardin, gite, bureau…

Mobilité

Le concept de la  tiny-house traditionnelle est de pouvoir circuler sur la route, et son nomadisme lui a permis un succès fulgurant aux USA. En France, on en croise rarement sur les routes. Pour tracter une tiny house dans l’Hexagone, le permis BE est nécessaire, et un véhicule suffisamment puissant pour la tracter, style pick-up ou fourgon.   

La Casita peut être mobile, mais la remorque n’est pas homologuée pour circuler. Elle se déplace donc sur un camion-plateau (comme un mobil-home) et peut rouler sur le terrain du client pour leur mise en place jusqu’à leur emplacement. L’avantage est un moindre coût de la remorque, tout en ayant la possibilité de déplacer la Casita en fonction des événements de la vie (déménagement, vente..)  

Lorsque la configuration du terrain ne le permet pas, ou si les dimensions de la Casita souhaitée par le client ne permettent pas un transport par convoi, les Casitas sont préfabriquées en atelier et le montage se fait sur place, sur une dalle ou des plots en béton, comme une construction ossature bois classique, dans ce cas, la Casita perd sa mobilité.   

Dimensions

Parce qu’il est autorisé à une tiny-house d’être tractée sur la route, ses dimensions sont limitées par la règlementation routière et ne doivent pas excéder 2.5m de large pour 4,20m de hauteur maximale, et 3.5 tonnes à la pesée.   

Nos Casitas peuvent être plus larges, jusqu’à 4 mètres sur remorque, ce qui permet un espace de vie plus grand (jusqu’à 32 m² au sol).  

Règlementation

Les Casitas, une fois les moyens de mobilité enlevés, entrent  dans le champ de la construction classique, avec une déclaration préalable ou un permis de construire.

L’installation d’une tiny-house sur un terrain privé est autorisée sans démarche administrative particulière pour des durées inférieures à 3 mois. Au-delà, c’est la règlementation classique qui s’applique (déclaration préalable ou permis de construire).